Mgr Joseph Shanahan

6 juin 1871 – 25 décembre 1943

L’Apôtre du Nigéria

Né le 6 juin 1871 à Glankeen, Borrisoleigh, Comté de Tipperary, Irlande, dans une fervente famille catholique, Joseph Shanahan est accepté à l’école apostolique de la Congrégation du Saint-Esprit dans le nord de la France.

En 1889, il est envoyé au séminaire de la Congrégation à Cellule, en Auvergne. Au bout de onze ans, il est imprégné de la tradition française de la Congrégation, avec son orientation claire vers les missions à l’étranger.

Joseph fait profession le dimanche de Pâques 1898 et son ordination a lieu le 22 avril 1900 dans la chapelle du Collège de Blackrock.  A la mi-juillet 1902, il est nommé au Nigéria et doit aider le Père Léon Lejeune à fabriquer des briques pour la construction de la première vraie maison de la mission d’Onitsha.

Journal intime d’octobre 1903

« Louanges à toi, mon Dieu, pour m’avoir choisi pour ce service dans ta sainte Congrégation apostolique.  Je te remercie d’avoir été si bon de m’envoyer en Afrique.  Que ton saint nom soit loué et béni pour l’éternité.  Que mon cœur ne s’éloigne jamais de toi.  Que je ne néglige jamais de dépenser chaque brin de mon énergie, mentale et physique, pour sauver ces âmes que tu aimes tant… »

L’avenir de la mission dépend de l’usage dans les écoles d’évangéliser les parents à travers les enfants.  Le 26 septembre 1905, le Père Shanahan est nommé par Rome Préfet Apostolique, successeur du Père Lejeune.  En 1908 il ouvre la première mission permanente à l’intérieur du pays, à Ozubulu, et en 1913, il lance le premier Centre de Formation des Instituteurs, à Igbariam.

En 1918, à la demande de Rome, il entreprend ce qui est devenu plus tard un voyage légendaire de mille six cents kilomètres, d’Onitsha jusqu’au Cameroun, pour servir les communautés catholiques, démunies de leurs pasteurs allemands pendant la guerre de 1914-1918.

Vicaire Apostolique au Nigéria

Lorsque la mission du Nigéria du Sud reçoit le statut de Vicariat en 1920, le P. Shanahan en est nommé Vicaire Apostolique.  Lors de son arrivée au Nigéria du Sud en 1902, il y avait 2 000 catholiques; avant 1930 il y en avait à peu près 210.000.

Cela est dû à sa conviction que la réussite dépendrait de la formation rapide d’un clergé local.  À cette fin, en 1922, il se met à organiser un séminaire de second cycle.  En 1924 il fonde une société missionnaire pour femmes, les Sœurs Missionnaires du Saint-Rosaire à Killeshandra, Co Cavan, Irlande.

Sa vue faiblissant, Mgr Shanahan offre sa démission en 1925, mais pour le garder encore, on lui donne un coadjuteur, le P. Charles Heerey, qui prend en charge la direction en 1932.  Partir de son Nigéria bien-aimé est un grand sacrifice pour Mgr Shanahan, mais il prend sa retraite à la vieille demeure de Clareville, rattachée au Collège de Blackrock.

Contributions de retraite

Les deux premières années, on ne lui demande guère de participer à la pastorale.  A partir de 1934, sous un nouveau Provincial, le P. Dan Murphy, Mgr Shanahan apporte une remarquable contribution aux activités missionnaires en Irlande et l’on se souvient de son message aux scolastiques et de ses lettres engageantes aux Sœurs du Saint Rosaire.

Il est invité au Nigéria, en décembre 1935 pour bénir la nouvelle cathédrale à Onitsha.  En 1938 il déménage au Kenya et sert surtout comme aumônier chez les Sœurs Carmélites près de Nairobi.  Il passe quelques mois en Afrique du Sud à l’invitation des Sœurs du Saint- Rosaire, et meurt à Nairobi (Kenya) à Noël 1943, âgé de 72 ans.  Il est enterré au cimetière communautaire de l’École Sainte-Marie à Nairobi.  Mais en janvier 1956, ses restes sont rapportés au Nigéria pour un “second enterrement” à la cathédrale d’Onitsha.

Il a toujours été vénéré comme un grand saint par ceux qui avaient eu contact avec lui. Sa cause de béatification a été introduite officiellement le 15 novembre 1997 en la cathédrale d’Onitsha.