République du Soudan du Sud

La communauté spiritaine de Wulu et du séminaire de Mapourdit.

Les Pères Joseph Shio, conseiller général, et Martin Keane, supérieur au Kenya, ont visité la nouvelle mission de WULU, dans le diocèse de Rumbeki, au Sud Soudan, du 22 au 28 août 2013 : première visite d’un conseiller géné-ral depuis le début de cette insertion spiritaine.

Pourquoi une mission spiritaine au Soudan du Sud?

Le pays
Après presque trente ans de gros conflits civils, le Sud Soudan n’est plus dépendant de la République Islamique du Soudan et est entré dans la communauté internationale comme État souverain le 9 juillet 2011. C’est un pays sans ouverture sur la mer, dont la population est estimée à treize mil-lions d’habitants.

Situation socio-économique
Bien que le Sud Soudan possède beau-coup de ressources naturelles, tels le pétrole, une terre fertile et du minerai de fer, il reste un des pays les plus pauvres du monde, avec une population estimée à 92% au-dessous du seuil de pauvreté. Les guerres civiles à répétition ont eu un impact négatif sur les gens et les biens. Les gens étaient en continuel déplacement durant de longues années et ont vécu en réfugiés, dans leur pays et à l’étranger. Le manque de paix et de structures stables ont empêché les gens de faire fructifier leurs talents, et ils n’ont pas eu le temps d’exploiter la terre fertile ni les autres ressources données par Dieu. L’éducation, la santé, l’électricité et les infrastructures de transport sont vraiment très pauvres ! Bref, la pauvreté au Sud Soudan est endémique, cruelle et déshumanisante; sociale-ment et religieusement il y a grand besoin d’une gestion concrète de la solidarité avec ce pays; c’est pourquoi le conseil général (en réponse à l’appel de la Conférence des évêques du Sou-dan adressé aux communautés reli-gieuses missionnaires) a décidé d’établir une communauté spiritaine à Wulu, dans le diocèse de Rumbeki. Cette nouvelle mission spiritaine est un pro-jet commun de l’Union des circonscriptions d’Afrique de l’Est.
Trois confrères sont au Sud Soudan: le P. Peter Kiarie (Kenyan), le P. Nolasco Mushi (Tanzanien) et le P. John Skinnader (Irlandais). Peter Kiarie et Nolasco Mushi habitent ensemble dans une maison neuve à la paroisse de Wulu (à 25 kms de Rumbeki) et John Skinnader réside au séminaire (à 60 kms de Wulu). Il est Directeur du séminaire. La paroisse de Wulu possède un grand terrain, mais n’a pas encore de structures en place.
Wulu a été le théâtre de durs combats durant la guerre, dont les traces sont encore très visibles sur les propriétés, sur les infrastructures et chez les gens. Les habitants de Wulu viennent de différents groupes ethniques, en majorité Dinka et Jurben. Les langues les plus parlées sont le Jurben, le Dinka et l’anglais. Les confrères présents ont dit leur joie d’avoir notre visite. Ils ont été touchés et encouragés par la lettre écrite personnellement par le supérieur général, le P. John Fogarty, et que nous leur avons remise en arrivant.

Pastorale
La communauté locale et surtout les paroissiens ont une grande confiance dans les confrères. Ceux-ci sont vus comme des acteurs de développe-ment. Le nombre des chrétiens est en croissance, grâce au travail pastoral commencé en collaboration par les confrères. Ils ont lancé des groupes pour les femmes et pour les jeunes. La collaboration avec d’autres communautés religieuses, le clergé diocésain et les responsables civils est encourageante.

Défis
Le pays n’est pas encore bien stabilisé; les tensions politiques, économiques et ethniques demeurent des menaces importantes. Les besoins pastoraux sont grands et divers : soutien aux victimes de la guerre, éducation des jeunes filles, appui donné aux femmes, éducation à la santé, passage des mentalités d’une période de guerre à une période d’après-guerre, etc.
La communauté spiritaine a besoin d’encouragement et de soutien régulier et, vu le contexte difficile dans le-quel les confrères travaillent, un engagement d’aide financière pour un certain temps. Les confrères rencontrés sont généralement heureux de leur travail. Le Sud Soudan est bien une terre de mission où les spiritains doivent être présents. Ils ont besoin de notre soutien, de nos prières et de nos encouragements.

Dates importantes
– Juin 2011 : le conseil général décide de créer une communauté à Wulu, diocese de Rumbeki, Sud Soudan.
– 30 mai 2012 : Arrivée d’un premier membre de la nouvelle communauté au Sud Soudan. Le 2 novembre 2012, arrivée de deux autres confrères.
– La communauté est constituée de trois confrères. Les pères Peter Kiarie (Kenya), John Skinnader (Ireland) et Nolasco Mushi (Tanzania).
– La nouvelle communauté compte sur la solidarité de l’union des circonscrip-tions de l’Afrique de l’Est (UCEAF).
Par P. Joseph Shio, CSSp.

Ce contenu a été publié dans Informations Spiritaines, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.