Notre première session

Résumé des décisions du conseil général – Septembre à décembre 2012

La tradition veut que le conseil général publie à la fin de chaque session un résumé des décisions qu’il a prises. Le bilan de cette session pourrait sembler maigre puisque nous avons davantage lancé des dossiers qu’achevé des réflexions par des décisions finales. Nous avons pensé vous donner un aperçu de ce qu’ont été pour nous ces premiers mois de vie et de travail ensemble.

La transition

Du 12 au 19 septembre, nous avons fait le passage entre les deux équipes, l’ancienne (2004-2012) et la nouvelle. Jean-Paul Hoch a bien marqué la mission du CG, en résonnance avec celle du supérieur général : « Il confirme ses frères dans leur vocation spiritaine, selon l’esprit des fondateurs et la tradition vivante de l’Institut. Il assure l’unité entre tous les Spiritains et avec l’Église. Il œuvre pour le bien commun et la vitalité de la Congrégation. » (RVS 193) « Confirmer la vocation » de chacun, « assurer l’unité » et fortifier l’appartenance s’imposent à nous comme les objectifs essentiels de notre mandat.

Nous avons ensuite fait le partage des circonscriptions et des portefeuilles, selon le schéma qui a déjà été communiqué. Les conseillers ont eu de longues heures avec leurs homologues pour discuter du cheminement des circonscriptions et des dossiers à suivre. La nouvelle équipe a du absorber une quantité énorme d’informations, en trop peu de temps. Un conseiller faisait récemment la réflexion : c’est maintenant que nous voyons un peu plus en quoi consiste notre mission et la réalité de la congrégation qu’il serait bon d’avoir un échange avec ceux qui ont accompagné les confrères pendant huit ans. Il n’y a pas de transition idéale.

Nous avons beaucoup parlé d’animation, de l’appui aux supérieurs de circonscriptions, et de la réunion des nouveaux supérieurs organisée chaque année. Déjà durant ces premiers jours, la question des « confrères en situation anormale » est remontée. Beaucoup d’énergies sont dépensées par les conseils locaux et aussi par le conseil général pour administrer ces situations et chercher des solutions.

La retraite de l’équipe

Au début d’octobre, nous sommes allés en retraite au bord de la mer, à Tor San Lorenzo. Nous avons pris le temps de souder notre équipe dans la prière et le partage. Nous avons aussi commencé à réfléchir ensemble et à partager nos intuitions sur ce que nous voyons comme priorités pour la congrégation. Nous avons bien sûr emporté avec nous les textes de Bagamoyo (confiés à une équipe pour l’édition finale à paraître bientôt) et nous avons touché toutes sortes de sujets : notre vie d’équipe, les visites (contenus, formes), la manière de travailler en session, la formation continue et l’animation, les finances, etc. Déjà à ce moment une autre conception de la visite aux circonscriptions est apparue dans nos échanges. Nous avons repris ce thème plus tard dans la session et devrions aboutir à un petit guide pratique en février. Nous voudrions des visites avec plus d’événements communautaires, des rencontres de circonscription et/ou régionales, avec certains processus que nous pourrions vivre ensemble ce qui nous permettrait autant d’écouter la réalité des confrères et des circonscriptions que de faire ensemble un bout de chemin dans le sens de « confirmer notre vocation » et « faire l’unité ».

Quelqu’un nous a dit qu’une dimension importante de ce service de toute la congrégation commence entre nous : il est important pour toute la famille spiritaine que le conseil général soit une équipe unie qui vit dans un véritable esprit de communion. Nous n’avons pas eu à faire trop d’efforts jusqu’à maintenant pour sentir une ambiance de vraie fraternité au sein du conseil et dans la communauté. Les crises et les tensions viendront sûrement mais nous voulons nous engager à nourrir cette communion. Nous devons apprendre à en recevoir la grâce, quotidiennement.

Interruptions

Nous avons ensuite eu quelques semaines marquées par les cours de langue. Nous nous sommes répartis entre Assise et Rome pour cette étape importante d’adaptation à notre nouveau milieu. Tous nous avons beaucoup apprécié cette sorte de pause au milieu de la transition où il nous a été donné d’« aller à l’école » et d’apprendre à parler, tout simplement.

Nous avons aussi été invités à divers événements de la congrégation – chapitres, anniversaires – auxquels nous avons répondu sans trop regarder notre calendrier. Cela nous a conduits à envoyer aux circonscriptions un rappel de ce calendrier, qu’on trouve d’ailleurs dans le guide administratif. Les circonscriptions sont priées d’en tenir compte à l’heure de planifier les événements auxquels une représentation du CG devrait participer. Le conseil général, lui, est prié d’appliquer strictement cette discipline car les heures de travail en commun sont très importantes et vite consommées.

La protection des mineurs

Nous avons réussi à produire le document demandé par Bagamoyo sur la protection des mineurs, notre première expérience de publication : la rédaction, la consultation de quelques confrères, la correction, les traductions, les nouvelles corrections, la mise en page et l’envoi final d’un document. Nous avons aussi vécu un moment intense et émouvant avec la visite d’une des victimes d’abus, dans une œuvre de la Congrégation, qui a passé une semaine avec nous. Nous avons eu des conversations très profondes dont certaines sont reflétées dans le document final.

Écoute

Chaque session du conseil commence par un tour de table des nouvelles récentes de la Congrégation dont on sent battre le cœur. Les lettres des confrères, les invitations, les appels au secours, les avis de décès, les mouvements de personnel, les événements politiques, les catastrophes naturelles, les coups de fil (maintenant plutôt sur Skype), les états de santé, les rapports de visites,… tout est repris, parfois brièvement, parfois plus profondément. Nous avons aussi eu plusieurs visiteurs de tous les coins du monde, et senti les échos du Synode sur la nouvelle évangélisation. Tout cela a fait partie de nos échanges et nourrit notre prière quotidienne.

Quelques décisions

Nous avons quand même réussi à finaliser quelques affaires. Nous avons :

• approuvé des projets comme la fondation de nouvelles communautés-missions de la circonscription Europe en Belgique, à Bruxelles et Charleroi; aussi un projet de construction pour autofinancement au Kenya :

• approuvés des textes capitulaires : Pays-Bas, Alto-Juruá, Grande-Bretagne; et aussi des élections ou réélections de supérieurs : Sebastião Bonjour pour l’Alto-Juruá, Philip Marsh pour la Grande-Bretagne, et Jude Emeka Nzeadibe pour la circonscription Europe;

• examiné plusieurs demandes d’aide de la part de circonscriptions en difficulté ou avec des projets nouveaux;

• examiné et entériné des décisions de conseils de circonscription dans des cas de renvoi et de démission;

• approuvé le budget 2013 du conseil général et de la maison généralice;

• pensé à l’avenir de notre conseil. Ont été officiellement nommés : Michael Kilkenny, de l’Irlande, au poste de secrétaire général à partir du 1er septembre 2013; Joachim Abellan, de la France, au poste d’assistant-économe général à partir du 1er septembre 2013; et Jean-Marc Sierro, de la Suisse, au poste d’économe général à partir du 1er janvier 2015. José de Sousa a accepté très généreusement de prolonger son mandat jusqu’à cette date. Ces décisions ont exigé un long processus de consultations et de discernement (RVS 241.1).

Il faut mettre à part le processus des affectations missionnaires qui a requis tout un travail de recueil des données, une première organisation des demandes en fonction des besoins et priorités (établies par l’ancienne équipe), puis plusieurs réunions pour finaliser les décisions (sans parler des multiples contacts pour faire aboutir les tractations). A ce propos, nous voulons aussi bientôt proposer quelques changements pour faciliter ce processus afin qu’il soit plus agile et plus profond.

Ce qui vient bientôt

Les textes officiels du chapitre sont presque prêts. Le Vatican doit encore nous transmettre l’approbation finale des modifications à la RVS.

Nous pensons inaugurer un plan d’animation avec des thèmes. Il serait centré sur une méditation de la Règle de Vie échelonnée sur les huit ans du mandat, ce qui nous mènerait jusqu’au chapitre 2020. Nous avons pensé à une progression qui reste encore à peaufiner :

1. Vocation spiritaine (chap. I et 5 de la RVS)

2. Vie dans l’Esprit (chap. 4 et 6)

3. Vie communautaire (chap. 3)

4. Mission (chap. 2)

Nous voudrions élaborer des matériaux tant pour nous-mêmes à utiliser dans nos visites, comme pour les circonscriptions qui cherchent des moyens pour animer leur projet commun. Nous pensons « mettre dans le coup » les divers experts spiritains à l’œuvre dans le monde. Nous voudrions que les visites apportent des éléments qui aillent dans le sens de ce programme. Comme vous voyez : beaucoup d’idées qui doivent encore se matérialiser.

Pierre Jubinville

Ce contenu a été publié dans Informations Spiritaines, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.