Éducation

L’engagement spiritain à l’éducation

Fondateur spiritain, Claude Poullart des Places, ressentit l’appel de Dieu à fonder une communauté dédiée à l’éducation de séminaristes pauvres.  Aujourd’hui, dans nos missions en Afrique et autre part, les Spiritains continuent à vivre cette vision de Claude Poullart des Places.  À part l’éducation formelle offerte dans nos écoles, les Spiritains voient l’éducation comme essentielle dans tous nos ministères.  L’éducation de base est la première étape pour sortir de la pauvreté et pour s’approcher de l’Évangile.  En plus:

  • Nous éduquons les jeunes pour les faire sortir du cycle du crime, de la drogue et du chômage.
  • Nous éduquons les réfugiés, les immigrés et ceux qui sont en marge de la société.

 

Écoles spiritaines

Pendant tout le dix-neuvième siècle, le ministère spiritain était lourdement axé sur l’œuvre missionnaire locale, mais son intérêt en éducation continuait aussi.  François Libermann insista, souvent malgré une opposition assidue, qu’ « abandonner les écoles serait détruire l’avenir de la mission. »

Entre 1832 et 1882, 31 séminaire et collèges (pour ne pas faire mention aussi des écoles techniques et écoles agricoles) passèrent sous la direction des Spiritains en total.  Parmi les mieux connus: les Collèges de Rockwell et de Blackrock (Irlande), du Saint-Esprit (Portugal), de Saint Martial (Haïti), de Sainte-Marie (Trinidad), le Séminaire français (Rome), de Saint Louis (l’Île Maurice) et l’Université Duquesne (É-U).  L’Université Duquesne est fondé en 1878 comme Collège Catholique de Pittsburgh afin d’offrir une éducation postsecondaire aux enfants des ouvriers immigrés pauvres.  C’était une des premières universités américaines à admettre les femmes et les minorités.  Aujourd’hui, Duquesne se vante d’avoir un rang parmi les douze meilleures universités catholiques aux États-Unis!

Au vingtième siècle, on a vu la fondation et la croissance des Collèges de Sainte-Marie, Saint-Michel, et Templeogue (Irlande), de Sainte-Marie (Nairobi), de Saint Alexandre (Canada), Auteuil (France), les lycées Neil McNeil et Libermann (Canada), Christ le Roi (Nigéria), et l’école préparatoire du Saint-Esprit (É-U).  Et la liste n’est pas exhaustive!

L’éducation est devenue un instrument important de l’évangélisation dans plusieurs pays africains, et actuellement pas mal de Spiritains africains enseignent dans nos écoles et universités en Europe et en Amérique du Nord.