Des Spiritains réfléchissent à leur vocation

« Écoute l’Esprit qui parle en toi et à travers l’Église. C’est lui qui suscite ta passion pour le service et pour l’établissement d’une relation avec Dieu dans l’amour. Suivre l’Esprit, c’est croître dans l’amour; croître dans l’amour, c’est devenir libre. »

P. Donald Nesti

« Un bon moyen pour discerner si c’est ta vocation, c’est de découvrir tes dons, de les mettre entre les mains de Dieu, et de voir dans quelle direction il te guide. Pour moi, ce fut jusqu’ici un parcours formidable! »

Frère Michael Suazo

« Une vocation, ce n’est pas un ʹemploiʹ, ni même une profession. C’est quelque chose de très personnel, qui définit qui tu es et unifie chaque aspect de ton être. Elle donne à ta vie un point d’ancrage. »

— P. Christopher Promis

« J’ai toujours voulu être prêtre, mais des situations particulières sont intervenues à quelques reprises. J’avais une offre de travail comme reporter au New York Daily News. En même temps, on m’offrait une place au séminaire spiritain. En me rendant à la gare pour prendre le train pour le séminaire, j’étais encore hésitant. Je savais que je pouvais travailler à News. Au sujet du séminaire, j’étais incertain. Un employé de la gare me parla de sa propre décision de ne pas aller au séminaire, en disant : ʹJe me suis débarrassé de ma
vocation.ʹ J’ai tout de suite compris qu’il avait été envoyé pour moi. À partir de ce moment jusqu’à maintenant, plus de 60 ans plus tard, je n’ai jamais douté de ma vocation. »

P. Charles J. Coffey

« La vie spiritaine est un continuel défi; elle nous comble par une vie de solidarité et de service avec les pauvres. Mon expérience du ministère et de la vie communautaire en est une d’extraordinaires opportunités de croissance et de découverte de l’action de l’Esprit dans ma vie. J’ai été grandement béni par d’extraordinaires expériences qui ont enrichi ma vie d’une façon que je ne peux exprimer avec des paroles. »

P. Jeff Duaime

« Je suis entré au petit séminaire spiritain à l’âge de 13 ans. Ma première expérience a été marquée par la fascination avec laquelle on partageait facilement son expérience de vie en mission. Je me souviens aussi que la communauté spiritaine se rassemblait tôt le matin pour prier ensemble.  On nous communiquait un esprit de prière qui, dès cet âge, a exercé sur ma vie une grande influence. Les liens créés avec des compagnons candidats ont été très importants; ma vie a été beaucoup enrichie par le fait que j’étais membre d’un ʹgroupe de frèresʹ. »

— P. Norman Bevan